C’est à la fin de l’année 2017 que Mansour M’henni a fini toutes les procédures légales donnant vie juridique à l’association « Questions et Concepts d’Avenir » (QCA), qu’il préside et qui a été initiée en juin 2017, avec un comité fondateur comprenant (par ordre alphabétique): Khadija Ben Hassine, Nizar Ben Saad, Mohamed Saad Borghol, Habib Jerbi, Ilyès Labidi et  Halima Ouanada.

Aussitôt, l’association s’est mise au travail en organisant une première journée d’étude à Moknine (en partenariat avec l’Institut Supérieur des Langues Appliquées à Moknine et l’Institut de Traduction de Tunis), autour du thème « Questions et perspectives de la traduction: de la formation à l’emploi ». Deux autres journées d’étude sont déjà programmée: l’une aura lieu le 30 mars 2018 à Menzah VI autour du thème « La Démocratie entre la famille et l’école » (en partenariat avec l’Organisation Tunisienne de l’Education et de la Famille – OTEF); l’autre aura lieu le 3 mai 2018 à Tunis autour du thème « Questions et perspectives de la musicologie » (en partenariat avec l’Institut Supérieur de Musique de Tunis et le Laboratoire de Recherche Culture, Nouvelles Technologies et Développement – CUNTIC).

                                                                         

D’autres actions importantes en vue…