Dans son plein engagement pour l’action culturelle en général et dans sa ville natale en particulier, Mansour M’henni s’est entouré d’une équipe d’acteurs culturels à Sayada, des jeunes et de moins jeunes, pour lancer ensemble, en 2008, le Festival de la Médina de Sayada dont il a été le président d’honneur pour ses trois premières éditions (2008, 2009 et 2010). Il a largement contribué à la programmation de noms illustres de la chanson tunisienne comme Lotfi Bouchnak, Zied Gharsa, Samir Agerbi et Dorsaf Hamdani.