Mansour M’HENNI est le concepteur du magazine mensuel de langue française et son expert-consultant directeur de la rédaction pour les cinq premiers numéros (N°1-décembre 2012 ; N°2- janvier 2013; N°3-février 2013; N°4-février 2014; N°5-avril 2014)

Ci-dessous son édito du premier numéro.

Edito :

TRIBUNE PLUS, tribune pour tous

 

par Mansour M’henni

Rédacteur en chef

En politique, on est soit du côté du gouvernement, soit du côté de l’opposition, quand on choisit de s’inscrire dans une logique partisane, ou encore dans une position plus nuancée, qui peut paraître plus confortable, celle dite de l’esprit indépendant.

Il en est de même dans le secteur de l’information et de la communication où l’on est soit dans l’alignement partisan (comme dans un organe de presse de parti ou un organe de connivence déclarée), soit dans l’indépendance des positions, qui favorise l’esprit critique et l’information objective (comme dans certains organes privés qui se déclarent de l’indépendance médiatique, même si la pratique les met souvent, pour une raison ou pour une autre, à l’épreuve de certaines connivences altérant de façon plus ou moins sensible, plus ou moins préjudiciable, cette indépendance érigée en principe déontologique et en ligne éditoriale).

Evidemment, il y a également le grand problème des médias publics qui est plus délicat selon qu’il est considéré comme « un pouvoir du peuple » (une notion à définir clairement) ou « un pouvoir du gouvernement » (tel qu’il est toujours dans les régimes autoritaires). En période de transition démocratique, ce problème devrait être un grand sujet de débat, à l’échelle nationale, et finalement l’objet d’un consensus admis et assumé par tous.

Ce nouveau magazine que vous avez entre les mains est édité par une entreprise de presse privée, Dar Al-Hiwar, « La maison du dialogue », qui a adopté la ligne éditoriale de l’indépendance, fondée, comme chacun sait, sur l’information neutre et la liberté d’opinion.

En effet, après étude et réflexion, Tribune Plus a choisi de s’inscrire dans une approche de l’information aussi objective que possible (car l’objectivité absolue est soit une chimère, soit une supercherie), en essayant de traiter son objet aussi profondément que possible grâce au travail d’investigation et à la pluralité des perspectives.

Tribune Plus, comme son nom le suggère, se présente aussi comme un espace ouvert à la liberté de pensée et à la diversité des opinions.

Elle se veut une tribune supplémentaire pour tous ceux qui ont quelque chose à dire, dans les règles du respect des valeurs et des personnes. En effet, le discours le plus intègre étant inévitablement subjectif, parce que « humain trop humain », la seule chance d’être au plus près de l’objectivité ne peut donc résider que dans l’intelligence du lecteur confronté au pluralisme des voix et à la multiplicité des avis, sans doute, lui aussi, conforté également par ce pluralisme et cette multiplicité.

On dirait presque : « L’avis, c’est la vie ! ». Nous avons failli prendre l’expression pour le slogan de notre magazine ; mais nous avons finalement opté pour une formule dont nous avons voulu nous décrire : « TRIBUNE PLUS, tribune pour Tous : le Mensuel de toutes les opinions pour l’intelligence de l’information ».

C’est notre manière à nous de vous dire que ce magazine est le vôtre : issu de vous, par vous et pour vous, selon la formule qui sert souvent à définir la Démocratie.