Référence bibliographique : Interculturel Francophonies n°21, juin-juillet 2012, Alliance Française de Lecce, 2012. EAN13 : 9788895343129.

Le n° 21, juin-juillet 2012, de la revue semestrielle sur les cultures et littératures nationales d’expression française Interculturel Francophonies, publiée à Lecce (Italie) et dirigée par Andrea Calì (Università del Salento, Lecce), est consacrée à Littérature tunisienne de langue française: une autre voix(e) de la tunisianité. Ce numéro (250 pp.) a été coordonné par Mansour M’henni (Université Al-Manar).

Présentation

La littérature tunisienne de langue française a démenti toutes les prophéties qui la donnaient comme contre-productive et condamnée à disparaître. En effet, parallèlement aux écrits de Tunisiens résidant à l’étranger, la production locale connaît un épanouissement accru et une dynamique soulignée, après l’initiation d’un prix littéraire du roman tunisien (Le Comar d’Or), par une compagnie d’assurances du même nom.

Ce n’est pourtant pas le roman seulement qui se développe et prospère. Peut-être bien avec moins de lectorat, mais avec autant d’engagement, les autres genres, l’essai surtout, la poésie et la nouvelle aussi, enrichissent continuellement une littérature qui est de plus en plus perçue comme un patrimoine national méritant l’intérêt qu’on lui doit et l’attention qu’elle mérite.

Se pose alors le problème du rapport de cette littérature aux vecteurs de sa diffusion et de sa vulgarisation: les médias, l’école et l’université, mais pourquoi pas aussi la traduction de cette littérature en langue arabe!

Nombreuses donc sont les questions à poser à cette littérature, en plus des questions qu’elle (se) pose elle-même; de quoi justifier ce numéro d’Interculturel Francophonies qui lui est consacré au moment même où d’autres questions peuvent être amenées par les événements vécus en 2011, d’abord au sud de la Méditerranée, à partir de la Tunisie justement, ensuite avec moins de violence peut-être mais avec autant de conviction au nord du bassin…

Sommaire

 

Mansour M’henni, Présentation

I. Voix tenaces sur la voie de la Tunisie

Kamel Gaha, Dynamiques nationales et représentations identitaires dans le monde arabe: le cas de la Tunisie

Mansour M’henni, Abrégé d’histoire de la littérature tunisienne de langue française

Samir Marzouki, Peut-on, doit-on traduire en arabe la littérature tunisienne de langue française?

Alia Baccar, Méditerranée et identité tunisienne. Réflexions à partir de la littérature tunisienne d’expression française

Mohamed Chagraoui, Littérature d’idées: regards croisés sur le groupe Perspectives

Mustapha Trabelsi, Voix et lyrisme dans La Brûlante rumeur de la mer de Tahar Bekri

Héla Ouardi, Pari de civilisation de Abdelwahab Meddeb ou comment renaître à nous-mêmes…

Samia Kassab-Charfi, Littérature tunisienne et genre bref: l’humanisme incisif de Rafik Ben Salah

II. Des voix de femmes

Afifa Marzouki, Le récit témoignage: trois regards féminins sur la Tunisie d’antan

Kamel Ben OuanÈs, Les intermittences de l’Autre chez H. Béji

Sonia Zlitni Fitouri, La folie ou le droit à la différence dans Chronique d’un décalage de Azza Filali

Hayet Ben Charrada, La représentation de la femme ou les jeux d’écriture dans Jeux de rubans de Emna Belhaj Yahia

Mohamed Bahi, Les frémissements de la révolution tunisienne dans Leila ou la femme de l’aube et L’Art du Mezoued de Sonia Chamkhi

III. Entretiens

Fredi Lahouar – Aymen Hacen, Entretien avec Fredj Lahouar

Hélé BÉji – Mansour M’henni, « La langue littéraire n’a pas de patrie que le style ». Entretien avec Hélé Béji

Anouar Attia – Mansour M’henni, Rencontre avec Anouar Attia

Hafedh DjÉdidi – Mansour M’henni, « L’arabe et le français sont pour moi des blouses de travail dans l’atelier de l’écriture ». Entretien avec Hafedh Djédidi

IV. Anthologie

Mansour M’henni, Choix de textes

Bio-bibliographie sommaire des collaborateurs

Les numéros d’Interculturel Francophonies